Publié le Laisser un commentaire

Impacts de l’atrazine dans les écosystèmes aquatiques

Une partie de tous les herbicides appliqués sur les forêts, les terres cultivées, les bords de route et les jardins sont inévitablement perdus dans les masses d’eau, soit directement par ruissellement, soit indirectement par lixiviation à travers les eaux souterraines dans les cours d’eau et les lacs éphémères. Une fois dans l’environnement aquatique, les herbicides peuvent provoquer un stress au sein des communautés aquatiques et modifier radicalement leur structure. L’atrazine est l’un des herbicides les plus efficaces et les moins chers au monde et est donc utilisé plus fréquemment que tout autre herbicide. L’atrazine est fréquemment détectée dans les eaux aquatiques, et il est connu qu’elle affecte la reproduction de la flore et de la faune aquatiques, ce qui a un impact sur la structure de la communauté dans son ensemble. Cet article présente un résumé des impacts directs et indirects de l’atrazine sur les organismes aquatiques et la structure de la communauté. Ces informations peuvent être utilisées pour élaborer des directives de gestion et une législation améliorées. Il est conclu qu’une limite maximale universelle unique pour l’application d’atrazine dans les bassins versants, comme le suggèrent de nombreuses autorités réglementaires, n’assure pas une protection adéquate de l’environnement aquatique. Il est plutôt préconisé d’élaborer des limites flexibles sur l’application de l’atrazine en fonction du risque potentiel de contamination des eaux de surface et souterraines et de la fragilité de l’environnement aquatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *