Publié le Laisser un commentaire

L’endroit le plus froid de l’Univers?

Cette image du télescope spatial Hubble de la NASA/ESA montre une jeune nébuleuse planétaire connue sous le nom de nébuleuse du Boomerang. Elle se trouve dans la constellation du Centaure, à 5000 années-lumière de la Terre. Les nébuleuses planétaires se forment autour d’une étoile centrale brillante lorsque celle-ci expulse du gaz dans les derniers stades de sa vie.

La nébuleuse Boomerang est l’un des endroits particuliers de l’Univers. En 1995, à l’aide du télescope submillimétrique suédois ESO de 15 mètres situé au Chili, les astronomes Sahai et Nyman ont révélé qu’il s’agissait de l’endroit le plus froid de l’Univers découvert à ce jour. Avec une température de -272°C, il est seulement un degré plus chaud que le zéro absolu (la limite la plus basse pour toutes les températures). Même la lueur de fond de -270°C provenant du Big Bang est plus chaude que cette nébuleuse. C’est le seul objet trouvé à ce jour dont la température est inférieure au rayonnement de fond.

Keith Taylor et Mike Scarrott l’ont appelée la nébuleuse du boomerang en 1980 après l’avoir observée avec un grand télescope terrestre en Australie. Incapables de voir les détails que seul Hubble peut révéler, les astronomes n’ont vu qu’une légère asymétrie dans les lobes de la nébuleuse suggérant une forme incurvée comme un boomerang. Les images haute résolution de Hubble indiquent qu’un meilleur nom aurait peut-être été la  » nébuleuse du nœud papillon « .

Hubble a pris cette image en 1998. Elle montre de faibles arcs et des filaments fantomatiques intégrés dans le gaz diffus des lobes lisses en ‘nœud papillon’ de la nébuleuse. La forme diffuse en nœud papillon de cette nébuleuse la rend très différente des autres nébuleuses planétaires observées, dont les lobes ressemblent normalement à des  » bulles  » soufflées dans le gaz. Cependant, la nébuleuse du Boomerang est si jeune qu’elle n’a peut-être pas eu le temps de développer ces structures. La raison pour laquelle les nébuleuses planétaires ont tant de formes différentes reste un mystère.

La forme générale en nœud papillon de la nébuleuse Boomerang semble avoir été créée par un vent très violent de 500 000 kilomètres-heure soufflant du gaz ultra-froid loin de l’étoile centrale mourante. L’étoile perd jusqu’à un millième de masse solaire de matière par an depuis 1500 ans. C’est 10 à 100 fois plus que dans d’autres objets similaires. L’expansion rapide de la nébuleuse lui a permis de devenir la région connue la plus froide de l’Univers.

L’image a été exposée pendant 1000 secondes à travers un filtre vert-jaune. La lumière de l’image provient de la lumière de l’étoile centrale réfléchie par les particules de poussière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *